digixcity.com

Welcome

«Big Max»: l'humour sans compromis de Maxime Gervais

«Big Max»: l’humour sans compromis de Maxime Gervais


Inspiré tant par South Park que Mononc’ Serge et les Chick’n Swell, Maxime Gervais arrive cet hiver avec un premier spectacle solo d’humour, Big Max. L’ancien membre des Pic-Bois se fait une fierté de présenter des trucs sans compromis «en dehors de la boîte».

Pendant une quinzaine d’années, Maxime Gervais a fait la pluie et le beau temps au sein des Pic-Bois, le groupe déluré qu’il formait avec Dom Massi et Julien Bernatchez. Quiconque a déjà vu le trio à Zoofest a constaté à quel point les hurluberlus étaient des rois sur scène et qu’ils ne se gênaient pas pour pousser leurs gags très loin.

Puis, en octobre 2022, le groupe annonçait qu’il se séparait. «On était rendus chacun à une place différente, dit Maxime. Un groupe, ça peut être un levier créatif quand ça va bien. Mais le moment où ça va moins bien, c’est un peu étouffant.»



Maxime Gervais


Courtoisie Étienne Barry

Assez rapidement, Maxime Gervais a décidé de continuer en humour en solo. Après des mois à jouer un peu partout, il arrive avec un premier spectacle complet. Pourquoi le titre Big Max? «Ça vient de mon époque de figuration, dit-il. J’ai apparu dans à peu près toutes les séries qui se sont faites à cette période-là [entre 2016 et 2020]. Quand l’épisode sortait, je filmais mon écran et je faisais un zoom sur moi en criant “Big Max!”.»

En cherchant un titre pour son one-man show, il a ainsi pensé à cette phrase accrocheuse. «Ça me permettait d’avoir un titre qui était plus dans l’affirmation et dans le regarder en avant. J’aimais mieux ça que Maintenant sur mon chemin, par exemple. Ça ne me tentait pas d’avoir un titre qui expliquait que je suis maintenant seul.»

Claude Crest

Dans Big Max, Maxime Gervais fait une portion de stand-up. «Je parle de moi qui vieillis. J’approche la quarantaine. Je suis passé de jeune adulte à monsieur. Je suis pas mal dans l’autodérision.»

Il fera aussi quatre personnages sur scène: son désormais légendaire Claude Crest, le trappeur urbain et deux autres personnages surprises. «Ces deux-là, les gens ne les connaissent pas. Et honnêtement, c’est ce dont on me parle le plus après les shows.»



Maxime Gervais


Courtoisie Étienne Barry

Son personnage de Claude Crest, un vieil humoriste des années 1950, Maxime Gervais l’a imaginé durant la pandémie, au début 2021, alors qu’il devait faire un live sur les réseaux sociaux avec ses comparses des Pic-Bois. 

«Je ne savais pas quel personnage faire et j’ai vu ce veston, qui appartenait à mon père, dans mon costumier. J’ai mis une perruque à l’envers. Je te dirais que Claude est apparu tout de suite. Dès le premier soir, j’ai senti qu’il avait eu un effet. Après ça, j’ai commencé à faire des capsules de mon bord. Ç’a pris feu, ça m’a surpris.»

  • Maxime Gervais présentera Big Max vendredi soir au Club Soda. Le spectacle affiche complet. Il sera aussi à l’Impérial de Québec le 8 mars. Pour toutes les dates: maximegervais.com.





Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *